Les maisons relais

Il s’agit d’une forme d’habitat adapté. La  maison  relais  est  destinée  à  l'accueil  de  personnes  à  faible  niveau  de 
ressources, dans une situation d'isolement ou d'exclusion lourde, et dont la situation sociale et psychologique, voire psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire.  Les  maisons  relais  s'adressent  de  manière  privilégiée  aux  personnes  fréquentant  ou ayant fréquenté de façon répétitive les structures d'hébergement provisoire et qui ne relèvent pas des structures d'insertion de type CHRS ni d'un logement autonome. La maison relais ne s'inscrit pas dans une  logique  de  logement  temporaire  mais  bien  d'habitat  durable,  sans  limitation de durée,  et offrant un cadre semi collectif valorisant la convivialité et l'intégration dans l'environnement social. 

Un "chez" soi bien intégré dans la ville

L’accès à un logement adapté, même s’il est un aboutissement pour la personne, n’interrompt pas pour autant l’accompagnement social ; c’est plutôt l’intensité de cet accompagnement qui va varier en fonction du besoin du résident et cette fois sans limite de temps.

L'hôte de maison

Dans chacune des maisons relais, un hôte de maison est présent en journée, 5 jours par semaine. Il favorise l’ouverture vers l’extérieur et accompagne les résidents dans leurs démarches administratives. L’hôte est également attentif au bien-être des résidents. Il favorise l’appropriation du logement et veille au respect des droits et devoirs  des  résidents,  réalise  une  veille  sanitaire  et  sociale  active,  élabore  et  met  en  place  des actions  collectives  visant  le  lien  social,  la  citoyenneté,  suivant  une  démarche  participative  des résidents. 


L'accompagnateur social


En raison de la fragilité psychologique de certains résidents, nous avons pris la décision d’appuyer les hôtes de maison, en juillet 2013, en recrutant un travailleur social,  au sein des deux maisons relais de Rhéso. Il a pour mission d’accompagner les personnes dans leur parcours d’insertion, en étant l’interface entre les résidents et les partenaires sociaux. 

 

La maison relais de Carpentras est ouverte depuis 2009 et celle d'Orange depuis 2011.

Les maisons relais sont financés par l'Etat.

La maison relais d'Orange a reçu le soutient de la Fondation de France pour favoriser les animations en son sein.

Elle a reçu le Prix des Lauriers de la Fondation de France en 2012.

Article mis à jour le 10 Novembre 2016